Histoire

thaimassage2L’origine du Nuad Bo’rarn est intiment liée au bouddhisme ainsi qu’à l’’histoire du peuple Thaï, au développement de ses valeurs traditionnelles. Les routes marchandes entre l’’Inde et la Chine traversaient la Thaïlande ; on note aujourd’hui des similitudes dans la pratique de cet art en Thaïlande, la médecine traditionnelle chinoise et la médecine ayurvédique indienne (le principe des éléments, les méridiens dans lesquels circule l’’énergie vitale).

Le massathaimassage1ge* thérapeutique fait partie intégrante de la médecine traditionnelle thaïlandaise depuis plus de deux mille ans. Le savoir était transmis par les moines bouddhistes et les soins pratiqués dans les temples. Des textes pâli antiques attestent des connaissances basées sur l’observation de la nature et l’expérience acquise au cours des siècles de pratique par les moines.

Le peuple thaïlandais reconnaît le rôle des enseignements de Bouddha dans la mise en place de protocoles de soins par le massage*. D’après les textes pâli, Shivago Komarpaj, médecin ayurvédique et contemporain de Bouddha, est le père fondateur de cette branche de la médecine traditionnelle. Encore aujourd’hui en Thaïlande, les praticiens invoquent son âme par une prière avant de commencer un soin. Aujourd’hui, le massage thaïlandais est toujours enseigné dans certains temples (le plus célèbre étant certainement celui de Wat Pho à Bangkok). On distingue la technique « du nord » (qui est celle que je pratique) de celle « du sud », plus énergique.thaimassage

*Le terme massage est utilisé uniquement pour traduire les techniques étrangères en français. Ce “massage” est non thérapeutique, ne s’apparentant à aucune pratique médicale ni paramédicale occidentale.

Les commentaires sont clos.