Shiatsu

Le Shiatsu est une méthode thérapeutique manuelle originaire du Japon

Shiatsu : terme japonais signifiant : Shi = doigt  /  Atsu = presser

Il agit en stimulant le “ki” (ou “qi”), ou “énergie vitale”. Il en harmonise le flux dans l’organisme et en corrige les éventuels dysfonctionnements. Ces dysfonctionnements peuvent être soit origine, soit conséquence de désordres fonctionnels, structurels ou organiques.

Sa technique repose sur :

  • des pressions avec les doigts et les mains sur les voies empruntées par l’énergie (les “méridiens”) ainsi que sur les points d’acupuncture (en lien avec les organes et leurs fonctions);
  • des étirements et mobilisations (travail sur tendons et articulations) ;
  • des exercices de respiration. Comme dans toutes les techniques énergétiques, la respiration tient une place importante. Elle participe à la libération des tensions et des blocages.

Reconnu par le Ministère de la santé japonais depuis 1955, le Shiatsu trouve son origine dans la Médecine Traditionnelle Chinoise multi millénaire en s’appuyant sur les principes du Yin-Yang, des cinq éléments du Qi.

Déroulement d’une séance :

Selon la tradition, le shiatsu se pratique au sol sur un matelas (futon). Afin d’exercer une pression juste et d’avoir une action correcte sur le corps et les méridiens, le praticien doit adopter des postures physiques adéquates et engager avec maîtrise le poids du corps. En réalité, la pression shiatsu n’est pas donnée avec l’action des bras, elle est initiée à partir du Hara (centre vital de l’abdomen situé sous le nombril) et du centre de gravité.

Le soin Shiatsu consiste à procéder à des techniques spécifiques de pression sur certains points de façon à faciliter la libre circulation de l’énergie. Les pressions sont effectuées avec les doigts sur des points, des zones ou des trajets spécifiques situés le long des méridiens qui sont en liens avec l’ensemble de nos organes et de nos fonctions (comme en acupuncture). Des étirements et mobilisations douces et progressives favorisent également une meilleure circulation de l’énergie. La respiration rythme la séance.

Durant la séance, le receveur peut parfois ressentir une légère sensation de gène ou de douleur sur certains points. Ces sensations sont normales, d’ailleurs elles disparaissent souvent au bout de quelques instants, certaines de ces « douleurs » peuvent même parfois nous apparaître comme agréables et libératoires.​ Il arrive aussi que la personne s’assoupisse quelques minutes.

 

 

 

Les commentaires sont clos.